Covid-19 et immobilier : évolution de l’OPCI SwissLife Dynapierre

Jonathan Dhiver - mise à jour de la 01 mai 2020

L’ensemble des économies est impacté par le Covid-19 et la pierre-papier n’y échappe pas. Face à cet environnement économique, l’OPCI SwissLife Dynapierre se mobilise et ajuste sa stratégie.

 

Impacts du Covid-19 sur le marché

L’économie mondiale bouleversée

Les impacts du Covid-19 sont importants, en France comme dans plusieurs pays. Actuellement, les économies de nombreux pays fonctionnent seulement sur le volet des activités indispensables. Selon les dernières estimations du Fonds Monétaire International, le PIB dans la zone euro pourrait ainsi chuter de 7,5 %. Une chute de 7,2 % est aussi à envisager pour le PIB de l’Hexagone. L’économie mondiale devrait quant à elle se contracter à -3 %.

La pierre-papier également touchée

Du côté de la pierre-papier, les commerces et les hôtels sont les plus touchés. Même si ces typologies d’immobiliers ne représentent pas la majorité du patrimoine des SCPI et OPCI, la crise pourrait avoir un impact négatif sur leur performance annuelle. Mais les craintes concernent surtout les défauts de paiement de loyers et la vacance locative. Les PME peuvent par exemple bénéficier de la suspension de leurs loyers s’elles sont concernés par une fermeture ou un arrêt de leurs activités. Il faudra étudier régulièrement la situation pour avoir une vision plus claire.

Le déconfinement devrait relancer l’activité des entreprises

En France, les mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir l’économie devraient permettre aux entreprises de redémarrer leurs activités dès la fin de la crise. A titre d’exemple, 2 milliards d’euros sont prévus pour financer un fonds de solidarité à destination des petites entreprises. Par ailleurs, le début du déconfinement en France a déjà été annoncé pour le 11 mai. En Italie et en Espagne également, les dates de déconfinement sont connues (3 mai et 9 mai). En effet, même si le Covid-19 a eu des impacts sanitaires importants, le nombre de cas contaminés semble désormais stable. Ces mesures de déconfinement devraient alors permettre de relancer progressivement l’activité des entreprises et de redémarrer l’économie dans plusieurs pays.

Conséquences sur l’OPCI SwissLife Dynapierre

Stratégie et objectifs de l’OPCI Swisslife Dynapierre dans le contexte actuel

Pour répondre aux enjeux de cet environnement économique, l’OPCI SwissLife Dynapierre a mis en place une politique d’accompagnement sélective et négociée. Ses équipes d’Asset Management échangent déjà avec plusieurs locataires en France, en Allemagne, en Europe du Sud et en Belgique dans le but de favoriser le maintien en place des locataires. Cette stratégie permet à l’OPCI de défendre les intérêts des associés, en sécurisant les loyers dans la durée et en protégeant la valeur de ses actifs.

Veille sur les commerces et les hôtels

Parallèlement, l’OPCI SwissLife Dynapierre suit de près le cas des commerces et hôtels qui sont particulièrement touchés par la crise. Ces actifs représentent respectivement 10,98 % et 19,87 % de son patrimoine (au 31 mars 2020). SwissLife Dynapierre anticipe déjà les difficultés de certains locataires à payer les mensualités de loyer et évalue à un mois et demi de loyer l’impact sur les valeurs d’expertises des actifs concernés.

Evolution de son patrimoine et de ses performances

Malgré un bon début d’année, la performance de l’OPCI SwissLife Dynapierre a été impactée par la chute des marchés actions internationaux. Sur le mois de mars, la poche « foncières cotées » a par exemple connu des baisses entre -10,07 % et -48,8 %. Toutefois, l’impact sur la performance de l’OPCI a été contenu en grande partie, puisque l’OPCI détient une poche de valeurs mobilières limitée, soit 2,58 % de l’actif brut au 31 mars 2020, contre 3,22 % au 31 décembre 2019.

 

Chiffres clés au 31/03/2020

 

Swiss life Dynapierre

 

Meilleur-OPCI.com vous recommande :

Source : SwissLife Dynapierre – Flash Info – Avril 2020

@Meilleur-OPCI.com 2012-2018 - Tous droits réservés